ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
⚠️ Pour la nouvelle version, votre mot de passe a été réinitialisé. Générer-en un nouveau via la case "Mot de passe oublié" ci-dessous.
Créer un compte | Mot de passe oublié
Ajouter une sortie

Topo-guide > Ariège > Sentein > Tour du Haut Biros, bentaillou > calabasse

Tour du Haut Biros, bentaillou > calabasse (Ariège)

Département : Ariège
Sommet : Tour du Haut Biros (2221 m)

Longueur : 39 km
Denivelé (+/-) : 2200 m
Roul.dif./Poussage : 50 m
Portage Oblig. : 700 m
SPR :
(60/35/5)

Nb de jours : 1
Dif. montée : 5
Dif. descente : 3
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition : 2

Interêt : (8.0/10)
Longue traversée avec des vues superbes mais à réserver aux vttistes n’ayant pas peur du portage !
En effet, 2 petites heures de portage (en 3 fois) sont le prix à payer pour ce tour ambitieux qui fait rester longtemps en altitude au cœur de ce magnifique et sauvage Couserans. A part les zones de portage, les sentiers sont roulants à très roulants.
On commence par monter par une bonne piste aux mythiques Mines de Bentaillou avant de s’engager dans une longue traversée qui mènera, en passant par 3 cols jusqu’aux abords du Pic de la Calabasse avant une longue descente d’abord en crêtes puis en gazon , puis qui plonge dans la profonde vallée de Frechendech.
Au passage, on peut s’offrir un rapide A/R (à pied !) au sommet du Crabère (2629 m), magnifique belvédère.
Départ : Sentein (735 m) - Partir du village. Le départ se fait sur la route principale.
Itinéraire : Sentein > Mines de Bentaillou :
Monter à Eylie par la petite route puis poursuivre jusqu’aux Mines de Bentaillou (1900 m) par une longue et assez bonne piste carrossable (pour les 4X4 uniquement) mais fermée à la circulation.

Mines de Bentaillou > Col d'Auéran :
Aux mines commence un assez long portage (45 min) le long du GR10 jusqu’à un col sans nom (2221 m).
Descendre versant W sur le Lac de l’Etang d’Araing (technique, T3, passages surcreusés) avec quelques très courtes sections non roulantes.
Franchir le barrage par la digue (très roulante !). On passe au refuge de l’Etang d’Araing (1965 m), puis s’ensuit un autre portage (30 min) jusqu’au Col d’Auéran (2176 m).

Col d'Auéran > Col d'Auarde > Col de l'Herbe Soulette :
Du Col d’Auéran, il serait dommage de rater le Crabère (2629 m, superbe belvédère sur une grande partie des Pyrénées) tout proche, qu’on atteint sans difficultés (à pied !) par un bon sentier en 3/4h environ.
Du col, poursuivre le long du GR10 par une belle traversée bien roulante.
Passer un petit col (le Pas du Bouc, 2170 m) puis le GR descend facilement dans une magnifique zone de tourbières. Le suivre jusque vers 1910 m, juste avant qu'il recommence à descendre franchement sur la cabane d'Uls: un court portage à droite permet de rejoindre un sentier horizontal (vers 1980 m). Ce sentier est roulant (sauf un court passage) et permet d'arriver de plein pied au Col d’Auarde (1954 m).
Au col, poursuivre en face (court portage) jusqu’au Col de la Terme (2036 m).
Au col, un magnifique sentier (jalonné et balisé) permet de rejoindre le col de l'Herbe Soulette par une très roulante traversée à flanc dans le versant NW du pic de la Calabasse.

Col de l'Herbe Soulette > Col de Nédé > Fréchendech > Sentein :

Juste avant le col (table d'orientation), tirer à droite dans l'herbe pour rejoindre une bonne sente globalement horizontale et bien roulante qui permet de rejoindre la Mouillère du Louch (magnifique endroit), via la cabane de Loubère, la fontaine de Besset et la cabane de l'Aron.
De la Mouillère, descendre plein Nord (T3, free-ride gazonné ou sentier) jusque vers 1380 m où l’on trouve un bon sentier qui traverse à droite globalement horizontalement au dessus de magnifiques granges d’altitude vers le Col de Nédé (1356 m). De la Mouillère, on peut aussi poursuivre par le sentier descendant à flanc qui rejoint l'itinéraire vers le point 1360 m (plus court mais moins beau).
Au dessus du Col de Nédé, continuer à traverser horizontalement à droite par un bon sentier (balisé "Tour du Biros") qui descend bientôt sur le Col de Blazy (1309 m). Au col, prendre à droite (direction Chapelle de l’Isard) une piste puis un sentier qui descend à Playras (1089 m).
De Playras, on peut descendre par une petite route goudronnée mais il est guère plus long et beaucoup plus beau de descendre à droite (début très raide, T4, épingles puis T3) pour rejoindre le fond du vallon de l’Isard.
Au torrent, prendre à gauche et rejoindre Fréchendech puis Sentein par la petite route.
Remarques

Du col de la Terme au pic de la Paumade: lors de mon premier passage, j'avais traversé dans le versant S du pic de la Calabasse entre le col de la Terme et le col de la Calabasse (roulant puis court portage). Poursuivre sur la crête herbeuse et suivre un sentier qui descend doucement en traversée dans le versant N du Pic de la Paumade (T2, roulage parfois difficile, sentier de vaches) jusqu’au point 1916 m. A ce point, 2 solutions : soit continuer à droite dans une pente raide (court portage en descente) puis rejoindre la Mouillère du Louch (1540 m) par un beau free-ride gazonné assez raide (T3/T4).
Soit obliquer à gauche toujours sur une sente à vache mais de moins en moins raide (Coume de l’Aron) pour rejoindre la Mouillère du Louch.
Cette variante est plus belle en terme de paysage mais moins roulante.

La principale difficulté est le portage, assez conséquent : 45 min puis 30 min puis 15 mn.
Une longue montée sur piste roulante (15 km environ pour 1450 m de dénivelé).
Des difficultés technique aussi à la descente (T3, passages en T4), sur des sentiers techniques et aussi en free-ride gazonné.

Points d'eau potable: aux mines de Bentaillou et au refuge de l'Etang d'Araing.


Commentaires

J
jekiller, le 05.10.16 18:01 (8/10)

effectué la partie montante fidèle à ta description, mais descente par la vallée de l'Araing, pas roulable jusqu'à la cabanne d'illau, mais ensuite très beau jusqu'à Sentein.
Le couseran, vraiment beau et sauvage !

F
francois, le 19.10.09 14:17 (8/10)

Tour physique avec pas mal de portage; mais à la clé une belle bambée dans un secteur particulièrement sauvage de l'Ariège. les sentiers de descente sont bien roulants, ainsi que les 15 km de pistes pour monter aux mines, où l'arrivée est surprenante pour ceux qui ne connaissent pas encore !

Pour soutenir VTTour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER