ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Nature & Environnement > Note de Position de Mountain Wilderness relative à la pratique du VTT/VTTae dans les espaces naturels montagnards

Note de Position de Mountain Wilderness relative à la pratique du VTT/VTTae dans les espaces naturels montagnards - Nature & Environnement


3 votes

Note de Position de Mountain Wilderness relative à la pratique du VTT/VTTae dans les espaces naturels montagnards

Proposé par AlainVDL⚡ le 14.11.23 à 09:53 :: www.mountainwilderness.fr :: 486 vus :: 6 commentaires :: Nature & Environnement

Une note qui mérite d'être lue »

Commentaires

Le ded, le 14.11.23 11:26

1/ un joli poncif qui voudrait dire que le sujet -la note de position- est, quelque peu, bâclée :
"Le VTT implique peu de nuisance sonore, sauf le bruit lié à la vitesse (en descente notamment). Concernant
les VTTAE, un léger bruit lié au fonctionnement de la batterie les rend un peu plus bruyants que leurs
homologues sans assistance"

2/ VTTAE et accroissement de la fréquentation
A l’heure actuelle, Mountain Wilderness ne dispose pas de données statistiques sur la fréquentation associée à la
pratique du VTTAE en montagne.
Ben alors, sur quoi est basée cette Note ?

3/ Les impacts directs du VTT de randonnée (musculaire et à assistance électrique) sur les espaces naturels ne sont
globalement pas plus importants que ceux des autres pratiques sportives de plein air.
On pourrait même préciser que, en période estivale et/ou week-end, pour un gus en vtt en montagne, on croise 100 randonneurs pédestres avec 200 pointes de bâtons, dont certains coupent les virages pour descendre plus vite.
4/ Une étude canadienne (Radio-Canada et
étude en Anglais) met en avant le fait que le VTT en montagne perturbe la faune (étude menée sur la faune
nord-américaine sur un site très fréquenté par les vététistes).
L'étude est menée en Colombie Britannique et plus précisément dans le parc provincial des montagnes Chilcotin du Sud, très prisé des vététistes avec ses 200kms de trail.
C'est comme si on faisait une étude sur le ski de rando de nuit à la pleine lune à Chamrousse :)
De plus l'Amérique du Nord, c'est 10 fois plus d'habitant qu'en France et même si une minorité pratique le vtt en montagne, le facteur de comparaison sera toujours de 10 fois plus...
www.trailforks.com/region/south-chilcotin-mountains-provincial-park/?activitytype=1&z=8.5&lat=50.99507&lon=-122.88288&content=trails,labels,nst,region,poi,directory,polygon,waypoint

5/ Et pour finir, le meilleur en page d'accueil :
la commune de Pralognan-la-Vanoise, située aux portes du Parc national de la Vanoise, est un triste exemple d’artificialisation de nos montagnes pour favoriser une pratique de loisir. Cette dernière n’a pas hésité à tracer dans le paysage une nouvelle piste VTT, au cœur de la Réserve biologique dirigée du Petit Mont Blanc.
Précisons quand même que la zone du Petit Mont-Blanc est devenue interdite pour le VTT, tout comme la zone de la Dent du Villard et dont les crêtes du Mont Charvet devrait suivre...

Cet article de MW est surtout dirigée envers les stations de ski, qui vont devoir proposer une pluri-activités sportives pour face face au manque de neige. Enfin surtout pour les sites de moyenne montagne.
Pour ce qui est des Parcs Nationaux, on est au courant depuis longtemps en ce qui concerne ce qui est autorisé pour le vélo. Celui des Cévennes, par exemple, n'a aucun interdit. cqfd.






A
AlainVDL⚡, le 15.11.23 09:27

Ah ben Le Ded, je voulais pas te faire démarrer aussi fort !!
Je suis d'accord avec tes remarques, et surtout sur le fait que cela s'adresse avant tout aux aménagement en Station :-)

Le ded, le 15.11.23 12:59

Bonjour AlainAucun problème pour ma part😜 mais si un sympathisant de MW passe sur ce site, il aura compris (enfin j'espère) que leur vision unilatérale de la montagne n'est pas la réflexion d'une partie de ceux qui la pratique.Qu'ils se cantonnent à sanctionner les bétonneurs de station si ça les amusent...

E
Etienne-H-, le 15.11.23 19:13

C'est quoi cette histoire de piste VTT créée vers le Petit Mont Blanc? Si c'est le cas c'est en effet une belle connerie, les sentiers existants sont suffisants, il suffit de pas les interdire au vélo...Je rejoins MW sur le fait qu'il faut éviter de faire nimp en aménageant des piste à tout va dans mes stations qui sont malheureusement habituées à défigurer les montagnes avec les piste de skis et reproduisent pour certaines le même modèle pour le VTT ( faut avoir survoler Tignes ou Val d'Isère en été pour bien prendre la mesure des ces serpentins qui rayent les alpages, et il fait en avoir rouler pour en saisir le côté absolument insipide).
Sinon André comparer les Chilcotins avec Chamrousse n'a aucun sens. Pour y avoir avoir passer 4 j , on a croisé 2 petits groupes de roulé de 4 personnes, ça n'a rien à voir.(Le fait que ce soit à 5h d'une grande ville  doit jouer un peu...)

B
bens, le 16.11.23 11:04

Je plussoies pour les Chilcotins : en 3 jours on a croisé 0 vélo et 3 randonneurs. On a surtout eu toujours un petit stress vis à vis des grizzly ! (obligation de faire du bruit pour ne pas les surprendre en criant "pop pop" toutes les 3-4 minutes...)
Pas encore eu le temps de lire l'étude.
Et pour les VTTAE pour moi le seul problème c'est que, potentiellement, ça augmente la fréquentation en rendant plus facilement accessibles des zones dont l'accès était filtré par la difficulté physique d'y arriver.

Le ded, le 17.11.23 09:21

@Bens, ce serait bien de lire l'étude avant d'argumenter.

Je répète ce qu'écrit MW :"Une étude canadienne (Radio-Canada et une étude en Anglais) met en avant le fait que le VTT en montagne perturbe la faune (étude menée sur la faune nord-américaine sur un site très fréquenté par les vététistes)."
Ce site de l'étude est le SCM - South Chilcotin Mountains.Ce n'est pas moi qui l'écrit mais MW.
On peut citer aussi : "Across 13 species, only two negative associations between recreational activities and wildlife detections were observed at weekly scales: mountain biking on moose and grizzly bears. However, finer-scale analysis showed that all species avoided humans on trails, with avoidance strongest for mountain biking and motorized vehicles."
Pour en arriver à cette affirmation, il doit bien y avoir du passage, non ?Ben oui, entre début juin et mi septembre, 10081 vététistes sont flashés par la caméra (et encore avec une temporisation de 20' entre chaque flashage/comptage) :---Humans – Mountain bikers..........10,081 > soit 94 vtt/jour (pour 107jours d'étude)– Hikers.........................2,522– Horseback riders........1,382– Motorized vehicles......2,49---
Mais cela ne veut pas dire que cette étude est transposable partout dans le monde puisque la faune n'est pas identique. Nous en forêts, on dérange surtout le gros gibier (cervidés, ongulés) et les chasseurs :)
@EH, pour ce qui est de la (nouvelle) piste de vtt sur Pralognan, ça concerne certainement le seul sentier autorisé dans la Réserve biologique et dont JBF notait le 4/10/2023 : Vient d'être refait au minibull, large (trop), surface non stabilisée, sera meilleur en 2024.
Le reste au dessus (col du Mône) étant devenu interdit. Mais ça, MW se garde bien de l'écrire.

Actu ancienne, commentaires verrouillés
Pour soutenir VTTour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER