ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers > Pétition accès nature

Pétition accès nature


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
Phil'Ô
[6932 posts] - Le 13/11/2020 18:44

Pïerre a dit :Phil'Ô a dit :Sur un territoire exigüe comme peut l'être la Principauté

A Monaco, de fait on ne peut pas dépasser 1km depuis chez soi 😜
🤣 , oui mais ils peuvent rouler toute la journée... (jusqu'à 20h00 car après c'est couvre feu)

Autre différence de taille, les commerces sont restés ouverts... pas de distinction arbitraire entre essentiel et non essentiel... (bon je vois venir la question pour savoir si Chanel est essentiel)... mais bon, au moins

En revanche, le port du masque est obligatoire partout sur la voie publique !

P
Pïerre
[1529 posts] - Le 13/11/2020 18:48

Phil'Ô a dit :Autre différence de taille, les commerces sont restés ouverts... pas de distinction arbitraire entre essentiel et non essentiel...
Ils ont bien raison, vive Albert.

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 13/11/2020 18:48

Ce que je voulais dire c est que sur le ce confetti il y a pas de difficulté à faire appliquer le 1km puisqu il est implicite et la traumatologie de loisir nature n'est pas un sujet.
Le sujet est plus compliqué pour les autorités françaises.
Une comparaison avec l Allemagne serait plus pertinente mais encore une fois chaque pays a ses propres problématiques.
Attention à ne pas mal interpréter, je ne suis pas un soutien des restrictions sous leur forme actuelle, mais il ne faut pas je crois tomber dans des travers et des raccourcis trop rapides.

Phil'Ô
[6932 posts] - Le 13/11/2020 18:52

Etienne-H- a dit :Attention à ne pas mal interpréter, je ne suis pas un soutien des restrictions sous leur forme actuelle

Je comprends bien Etienne. C'est juste que pour qu'une règle soit respectée, il faudrait déjà qu'elle soit respectable... Et là, c'est une insulte à notre intelligence. Nous dire qu'il vaut mieux nous entasser dans des parcs (parce qu'on ne peut pas aller plus loin que 1km de chez soi) plutôt que de nous autoriser à aller respirer loin de la foule et de la prison dans laquelle la pandémie nous enferme, c'est juste révoltant de bêtise !

la traumatologie de loisir nature n'est pas un sujetpas sûr et quoi qu'il en soit, combien de pratiquant de loisir nature en réanimation chaque année ???

P
Pïerre
[1529 posts] - Le 13/11/2020 18:53

Etienne-H- a dit :il est implicite et la traumatologie de loisir nature n'est pas un sujet
En Suisse la traumatologie de loisir est un sujet et actuellement la problématique épidémiologique et de surcharge hospitalière est assez similaire à celle de la France. Mais les réponses en terme de restriction des libertés sont différentes et les députés sont bien plus libres de leurs votes et de leur expression.

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 13/11/2020 19:10

Phil'Ô a dit :Etienne-H- a dit :Attention à ne pas mal interpréter, je ne suis pas un soutien des restrictions sous leur forme actuelle

Je comprends bien Etienne. C'est juste que pour qu'une règle soit respectée, il faudrait déjà qu'elle soit respectable... Et là, c'est une insulte à notre intelligence. Nous dire qu'il vaut mieux nous entasser dans des parcs (parce qu'on ne peut pas aller plus loin que 1km de chez soi) plutôt que de nous autoriser à aller respirer loin de la foule et de la prison dans laquelle la pandémie nous enferme, c'est juste révoltant de bêtise !

la traumatologie de loisir nature n'est pas un sujetpas sûr et quoi qu'il en soit, combien de pratiquant de loisir nature en réanimation chaque année ???


Si, à Monaco hormis la plongée et activités nautiques, les sports de nature ne sont pas un sujet.

Pour faire court pour la pression sur le système de soins : actuellement les capacités dans nos départements alpins sont sont très largement débordées, donc oui un lit de réa est une denrée ultra précieuse (quand on dit lit il faut surtout voir le personnel ultra spécialisé derrière). Oui dans nos départements l activité de loisir est u' pourvoyeur significatif de patients de réa, ce n est pas pour rien que Grenoble est un des trauma center les plus actifs de France.
Mais le problème dépasse bien celui de la réa. Les moyens des services conventionnels sont détournés en grande partie vers l activité Covid qui fort heureusement ne se limite pas à la réa et qui est peu médiatisée.
Des patients attendent depuis des mois des interventions deprogrammées pourtant essentielles.
Bref le système de soins est plus que tendu, c'est juste un fait.

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 13/11/2020 19:19

Pïerre a dit :Etienne-H- a dit :il est implicite et la traumatologie de loisir nature n'est pas un sujet
En Suisse la traumatologie de loisir est un sujet et actuellement la problématique épidémiologique et de surcharge hospitalière est assez similaire à celle de la France. Mais les réponses en terme de restriction des libertés sont différentes et les députés sont bien plus libres de leurs votes et de leur expression.



C est un fait les choix ont été différents mais là encore difficile de transposer entre 2 pays de culture politique voire de culture tout court (la délation en France est très mal vue alors qu'elle est encouragée en Suisse, on peut donc moins craindre que les voisins appellent la police en sortant son vélo ;) )
On oubliera pas non plus que les moyens sont différents avec un PIB/hab 2 fois supérieur en Suisse, qui ne se gêne pas pour aspirer à moindre coût les soignants français en l'amputant au passage.

Phil'Ô
[6932 posts] - Le 13/11/2020 19:31

Etienne-H- a dit :Pour faire court pour la pression sur le système de soins : actuellement les capacités dans nos départements alpins sont sont très largement débordées, donc oui un lit de réa est une denrée ultra précieuse (quand on dit lit il faut surtout voir le personnel ultra spécialisé derrière). Oui dans nos départements l activité de loisir est u' pourvoyeur significatif de patients de réa, ce n est pas pour rien que Grenoble est un des trauma center les plus actifs de France.
Mais le problème dépasse bien celui de la réa. Les moyens des services conventionnels sont détournés en grande partie vers l activité Covid qui fort heureusement ne se limite pas à la réa et qui est peu médiatisée.
Des patients attendent depuis des mois des interventions deprogrammées pourtant essentielles.
Bref le système de soins est plus que tendu, c'est juste un fait.


Je comprends Etienne, mais ton métier biaise ta perception de la situation que chaque français vit, enfermé, en prison chez lui ! Tu es un soignant et les soignants morflent (aussi à cause de l'incurie de nos politiques qui ont abandonné l’hôpital public et pas assez investi pour former des soignants (quand je pense que le numerus clausus est toujours en place alors qu'on importait des soignants de Roumanie par exemple, c'est révoltant))...

Mais ce dont je parle ce sont des dégâts qui ne seront pas physiques. Ça ne se comptera pas en morts, non, c'est sûr... mais le mal est plus sournois ainsi... les dégâts économiques (avec des milliers de gens qui vont finir au chômage puis à la rue et une dette qui arrive à un niveau tel qu'on se demande si elle sera jamais remboursée) et psychologiques (suicides, dépressions, divorces, violences conjugales, etc...) liés à ce confinement qui ne nous permet pas d'expulser toute la tension liée à la privation de liberté vont être monstrueux ! Et là pas de vaccin à l'horizon pour soigner ces maux.

Je reste persuadé que la gestion de cette crise sanitaire a été très mal faite.

P
Pïerre
[1529 posts] - Le 13/11/2020 19:31

Etienne-H- a dit :On oubliera pas non plus que les moyens sont différents avec un PIB/hab 2 fois supérieur en Suisse, qui ne se gêne pas pour aspirer à moindre coût les soignants français en l'amputant au passage.
Bof, pas vraiment de rapport avec la situation tendue actuelle.

Concernant le poncif sur la dénonciation (à différencier totalement de la délation) en Suisse, disons qu'elle existe plus en Suisse parce que les règles y sont justement plus intelligentes.

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 13/11/2020 20:19

@PhilÔ: non justement c est bien pour ça que je crois avoir une vision plus crue et réelle des choses. Le problème est moins pour le soignant que pour le soigné: les victimes sont les usagers !!
Le retentissement psy je le vois également directement et je les déplore, idem pour les dégâts économiques.
Encore une fois je ne défend pas les mesures en elle-même, mais il y a une réalité qu il faut essayer d appréhender au delà des frustrations légitime.

@Pïerre si si i c'est carrément le sujet, on peut s'attendre à ce que le système de soins d'un pays 2 fois plus riche que son voisin soit plus robuste, surtout s il vampirise les forces vives dudit voisin. Encore une fois par un jugement de valeur mais un constat (idem pour la délation, pas un jugement mais un état de fait)


De manière générale quoiqu'il soit fait l exécutif sera cible de toutes les critique ( C est légitime on est en démocratie) mais ça n empêche pas un peu de recul.

De plus franchement je me répète mais il y a malgré les restrictions beaucoup beaucoup de monde sur les sentiers/ routes etc donc on est pas encore dans un état policier.

P
Pïerre
[1529 posts] - Le 13/11/2020 20:58

Etienne-H- a dit :@Pïerre si si i c'est carrément le sujet, on peut s'attendre à ce que le système de soins d'un pays 2 fois plus riche que son voisin soit plus robuste, surtout s il vampirise les forces vives dudit voisin. Encore une fois par un jugement de valeur mais un constat (idem pour la délation, pas un jugement mais un état de fait)

Déjà regarde la différence sémantique entre délation et dénonciation et tu verras qu'il est nettement plus juste de parler de dénonciation dans ton argumentaire.

Ensuite, comme je l'ai dit et on peut facilement le vérifier, contrairement au printemps où la Suisse a traversé assez sereinement la crise sanitaire, ce n'est pas du tout le cas actuellement (nombre de cas plus élevé que la France rapporté à la population ces derniers jours), la surcharge des hôpitaux est similaire à la France, il y a des transferts de patients par hélicos entre cantons. Mais la "vampirisation" (j'appellerais plutôt ça la juste rétribution) des soignants français qui peut par ailleurs tout à fait être un sujet de discussion, n'a absolument rien à voir dans le traitement politique et les restrictions imposées à la population.

brunobf
[135 posts] - Le 14/11/2020 15:35

@Bens : quand je dis "interpelé", je voulais juste dire que je lui avais envoyé un mail avec mes questions dedans...
@ Etienne-H : en réponse à plusieurs de tes commentaires, je trouve encore insensé de voir des vttistes arriver en réa. A moins qu'ils n'aient été percutés par des voitures, leur comportement est irresponsable : cela veut dire qu'ils se sont mis sciemment hors de leur zone de confort.
Comme beaucoup, tout ce que je demande, c'est de pouvoir profiter de la nature toute une journée si j'ai le temps. Et
Et si le VTT doit être considéré dans une période comme celle-là (perso, je serais pour...), on sort à pied et ça nous fera quand même beaucoup de bien !
Dernier post sur le sujet, on pourrait y rester encore jusqu'au 1er décembre !

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 14/11/2020 17:27

brunobf a dit :je trouve encore insensé de voir des vttistes arriver en réa. A moins qu'ils n'aient été percutés par des voitures, leur comportement est irresponsable : cela veut dire qu'ils se sont mis sciemment hors de leur zone de confort

Salut Bruno
Parfois la faute à pas de chance, tu veux rattraper ton vélo qui glisse en contrebas d une passerelle et tu te retrouves 10m plus bas avec un fémur un crâne et un thorax.

Perso je ne souhaite stigmatiser personne y compris un blessé voire un "imprudent" ( terme que je n apprécie guère) j appellerais juste à éviter les raisonnements généraux trop simples parfois dans cette période difficile et complexe.

B
bens
[151 posts] - Le 14/11/2020 18:36

@Etienne,
ok le risque 0 n'existe pas en rando (comme ailleurs) mais pour moi la règle semble complètement disproportionnée en terme de risque/bénéfice.
Combien y-a-t-il de personnes admises en réa suite à un accident de rando, vélo ou VTT un week-end de novembre "habituel", hors accident de la route ?
Est-ce que ce risque est si important que ça justifie de cloitrer chez eux 100% de la population ?

J'ai l'exemple de la Belgique juste à coté de chez moi (et dieu merci, ça me permet de m'y échapper pour sortir en nature) : la seule restriction concernant la pratique sportive et les ballades c'est de ne jamais être à plus de 4.

Si j'en juge à ce qui s'est passé au printemps et les chiffres actuels (forte baisse des contaminations), leur confinement est tout aussi efficace.

Et je pense qu'en terme de santé mentale et physique, ils sont bien mieux lotis que nous.

Je n'ai jamais entendu ou lu un soignant belge réclamer une restriction à la française, ou que cette liberté soit une source d'admission en réa posant problème.

Sans compter que quand tu randonnes ou roules en nature, tu n'est pas tenté d'aller passer ton temps dans les magasins et que tu passes moins de temps enfermé chez toi avec tes proches donc ça fait baisser le risque de contamination.

E
Etienne-H-
[1293 posts] - Le 14/11/2020 19:01

Je répète que je ne soutiens pas ces mesures de restrictions et en particulier sous cette forme.
Je répète également que le problème ne se limite pas à la réanimation. TOUT le système de santé est en surcharge.

[edit]
En pratique il y a assez peu de répercutions sur l'activité à en croire la très forte fréquentation des sentiers bien au delà du km et les flux Strava ;)

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir VTTour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER