ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers > La logique du règlement du PN du mercantour...

La logique du règlement du PN du mercantour...


Aller à la page : 1 2 3 4 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
N
nissart
[92 posts] - Le 27/07/2013 22:13

j'ai beau tourner ça dans ma tête 200 fois, je ne comprendrais toujours la logique de pensée du règlement du parc du Mercantour

je m'explique :
la journée il peut avoir 100 voitures au col de la Cayolle, 250 personnes qui piétinent la flore alentours, des voitures qui restent garées la nuit sur la parking parce que t'es en rando , mais...tu ne peux pas dormir dans ta voiture..même si c'est la seule sur la parking ! 8O

Tu ne peux pas planter ta tente au lac de la Cayolle, mais le refuge se sert d'un bruyant groupe électrogène pour éclairer nos amis marcheurs qui festoient...ah c'est vrai ils payent !

Tu ne peux pas monter en vtt au lac d'allos par la piste, mais le refuge est ravitaillé par un joli 4x4... 🤨

L'accès au dernier parking du lac est payant, 6€, donc si tes vieux ou jeune enfant, si tu payes pas, tu te tapes 4 km a pied....
Si il y a des nuisances, pas de passe droit alors !

comprend rien à l’échelle des nuisances...??

PS : au fait quelqu'un sait combien de fois on peut se faire verbaliser dans la même journée, pour la même infraction sans être sorti du parc ? 😜

Le ded
[7524 posts] - Le 27/07/2013 22:28

Faut pas aller dans ce coin. On est sûr d'y dormir dehors 🙁
Hein, Sanfroic ? 😜 🤣

D
d@vid
[589 posts] - Le 28/07/2013 10:54

Ca y'est la campagne d'été des petits soldats estrosistes contre le PNM démarre. Après les vautours et les curés l'an dernier, ils vont nous sortir quoi cette année ?

N
nissart
[92 posts] - Le 28/07/2013 21:38

d[AT]vid a dit :Ca y'est la campagne d'été des petits soldats estrosistes contre le PNM démarre. Après les vautours et les curés l'an dernier, ils vont nous sortir quoi cette année ?

suis assez grand pour penser par moi même merci

J
JEFF06
[40 posts] - Le 28/07/2013 21:45

On bloque le chemin de l'énergie pour deux plantes,et un peu plus loin on vide un lac...Le survol en parapente est interdit mais pas de problème pour l'hélico.Moi ausi j'y comprends plus rien .Le parc est très utile mais des choses sont à revoir.

Invité
- Le 02/08/2013 10:35

Au Parking du Laus on a dormi dans notre VW. Le premier matin, le sympathique jeun garde non assermenté ne nous a rien dit. Le second matin, son chef passant par là lui a demandé de nous poser un papillon d'avertissement sur le pare-brise alors que nous n'étions pas dans le véhicule. Certes la capucine était restée ouverte. De retour du Mont Pelas, j'interpelle le jeune garde fort sympathique pour lui demander des explications. Pourquoi avoir toléré une nuit et pas deux ? La première nuit cela ne l'a pas choqué car il pensait que c'était toléré car lui même pratiquait de la sorte avec son fourgon. La seconde nuit, il a reçu un ordre de son chef de nous mettre un papillon en application stricte du règlement. J'en déduis que le bien fondé de l'interdiction de bivouac dans son véhicule n'est pas unanimement partagé même au sein des services du Parc.
Quant au survol du Parc, le sympathique garde m'a confirmé qu'ils étaient bien impuissants face aux planeurs, pour la plupart des étrangers qui ne connaissent pas la réglementation.

J
jjbi
[271 posts] - Le 02/08/2013 11:10

certes
mais qu'est ce qu'on cherche ?
la police rigoureuse faisant appliquer la loi et les règlements
dont le bien fondé ne peut globalement être réfuté : préserver avec une certaine rigueur les derniers lambeaux d'espaces naturels à peu près intacts ... à peine 2% du territoire ...
avec quels moyens, humains, matériels ??
ou faire ce qu'on peut comme on peut, incluant une certaine tolérance ( donc soumise à appréciation ... ), pour lutter contre les abus les plus criants, les lobbies multiples et puissants qui tournent autour du PN, l'ignorance, l’inconscience et le je m'en foutisme général
???

Le ded
[7524 posts] - Le 02/08/2013 21:00

et ??

J
jjbi
[271 posts] - Le 04/08/2013 16:10

jjbi a dit :certes
mais qu'est ce qu'on cherche ?
une police rigoureuse faisant appliquer la loi et les règlements
dont le bien fondé ne peut globalement être réfuté : préserver avec une certaine rigueur les derniers lambeaux d'espaces naturels à peu près intacts ... à peine 2% du territoire ...
avec quels moyens, humains, matériels ??
ou faire ce qu'on peut comme on peut, incluant une certaine tolérance ( donc soumise à appréciation ... ), pour lutter contre les abus les plus criants, les lobbies multiples et puissants qui tournent autour du PN, l'ignorance, l’inconscience et le je m'en foutisme général
???

Phil'Ô
[6941 posts] - Le 04/08/2013 21:36

La logique de la règlementation concernant le VTT est simple. Pour le reste, des passes droits trop nombreux remettent certainement en perspective le bienfondé de certaines interdictions...

Un petit résumé pour le VTT :

Aux débuts du PNM le vélo était autorisé en zone centrale (aujourd'hui appelée zone cœur) car vu le très peu de pratiquants qu'il y avait [hors du/dans le] cœur de parc, cela ne représentait pas un grand danger pour l'intégrité d'un milieu fragile.

Et puis dès 1990, le VTT a commencé à se populariser, et ... les premiers excès sont arrivés avec des déposes (commerciales certainement) à la Bonette et surtout des mecs qui dévalaient les prés sur Bousiéyas sans respecter ni sentier, ni marmottes, ni le pauvre garde qui tachait de les raisonner... Bref, le parc a senti le danger d'une pratique sportive qui commençait à connaitre du succès et s'est dit (en bonne administration française qui légifère (que) par l'interdiction) qu'il serait préférable d'interdire le VTT en cœur de parc... Résultat en 1992 la sanction est tombée (modifiée en 1993 pour autoriser 6 malheureuses pistasses). Et comme à l'époque tout le monde s'en fichait un peu, personne n'a gueulé. Les autres parcs nationaux ont presque tous suivi...

Depuis rien n'a changé et aujourd'hui les choses sont figées car

1/ Malgré l'entrevue entre la MBF et l'administration du Parc, je continue de penser qu'ils méconnaissent l'esprit du Vélo de Montagne (celui que nous pratiquons ici). Il faut quand même savoir que jusqu'à l'année dernière personne n'était venu défendre notre point de vue à l'administration du PNM (Merci encore la FFC qui ne se rendait pas aux réunions auxquelles elle était conviée pour parler du VTT 🤢 😡 )
2/ Le comportement de certains d'entre nous n'est pas ce qu'il y a des plus exemplaires (il suffit de voir l'état de la Sélasse seul véritable itinéraire typé Montagne de la Hte Tinée pour s'en apercevoir (*)), et les gardes (qui ne patrouillent pas qu'en cœur de parc) font remonter l'info à l'administration...
3/ Ils estiment que le département est suffisamment doté d'itinéraires autorisés aux VTT. Là où ils se trompent c'est que pour du vrai VDM c'est un peu la misère (même s'ils ont compris la différence entre les différents types de pratiques du VTT et les différences d'impact sur le milieu qu'elles peuvent avoir, ils préfèrent le statu quo qui les arrangent plutôt bien...
4/ S'ils lâchent sur le VTT (même partiellement, en étant encadré, contrôlé, etc...) d'autres pratiques aujourd'hui interdites viendront réclamer leur quota de clémence (voir nos propres réactions concernant les allègements des contraintes sur le Vol Libre... Nous sommes les premiers à dire "et pourquoi pas nous alors ???")...
5/ C'est toujours très compliqué la gestion d'une telle administration et au final ce sont les politiques qui font la pluie et le beau temps... Alors si vous avez des amis politiciens maires des communes incluses dans le giron du Parc, il y a certainement plus de chance de faire bouger les choses de ce côté là qu'en rencontrant des hauts-fonctionnaires qui au final font le dos rond sous les coups (plus ou moins bas) des politiciens qui dirigent cette administration.

Bref, on a pas le cul sorti des ronces... 😯

(*) Franchement quand je lis sur certains forums des mecs écrire "Ouais c'était génial ce tirage de bourre dans la Sélasse...","Je l'ai descendu d'un trait en moins de 30 minutes..." Etc..., ça me fait mal au cœur connaissant la fragilité du terrain... Mais bon, après je passe pour un intégriste 🤭...

Invité
- Le 04/08/2013 22:29

Dans ma sortie au lac de Rabuons, je n'ai pas osé dire que les sudistes roulaient comme des gros c.. dans la Selasse. J'ai bien posé quelques anti coupes au début, mais face a l'ampleur des dégâts j'ai vite abandonné en me disant tant pis pour les gars du sud qui massacrent à petit feu leur terrain de jeu.
Ciao.

R
Ricil
[1079 posts] - Le 05/08/2013 11:40

TiBougnat a dit :Dans ma sortie au lac de Rabuons, je n'ai pas osé dire que les sudistes roulaient comme des gros c.. dans la Selasse. J'ai bien posé quelques anti coupes au début, mais face a l'ampleur des dégâts j'ai vite abandonné en me disant tant pis pour les gars du sud qui massacrent à petit feu leur terrain de jeu.
Ciao.



Y'a 2 ans, je suis passé par là aussi et je me suis fait la même réflexion. Rien qu'en parcourant ce sentier, on peut comprendre la logique de réglementation du parc...

Si en plus tu regardes TF1...

B
bin
[41 posts] - Le 05/08/2013 12:11

Je précise que je ne connais pas Sélasse, mais plus que "les sudistes roulent comme des c...", la dégradation ne viendrait elle pas du manque de sentiers VdM dans le coin et donc d'une surfréquentation de celui-ci.
Si on regarde les itinéraires "classiques" de vtt dans le sud en montagne, ça me parait plutôt relativement respectés (à l'exception comme toujours des endroits accessible par gravité).

Bon après l'argument : "OUvrez nous des sentiers pour qu'on puisse diluer les dégats", je ne suis pas sur que ce soit le plus facile à faire passer 8O

Je reprécise que je ne connais pas Sélasse, c'est un pure question!

Autre point, existe-il des documents des Parcs qui "favorisent" ou au moins autorisent la pratique vtt (Cévennes, Queyras...) pour mesurer l'impact sur le tourisme de ce massifs?

Phil'Ô
[6941 posts] - Le 05/08/2013 13:42

@ bin : Ta remarque est très pertinente et ce problème de "limage" du sentier de la Sélasse vient aussi de sa surfréquentation. Surfréquentation directement liée à la rareté de sentiers VDM dans le secteur. Oui la Sélasse c'est quasiment la seule descente à offrir près de 1500 m de D- avec une véritable ambiance "montagne" en Hte Tinée. Il serait certainement moins usé par les passages si le choix d'itinéraires était plus large. Sache que cet argument a été avancé lors de l'entrevue entre la MBF et l'administration du Parc... Mais cela n'a eu que peu d'effet.

Ceci dit, avec la même fréquentation (150 passages de VTT en 2009 comptés au refuge de Rabuons, ce n'est pas la mer à boire non plus) mais un comportement plus respectueux des sentiers par certains VTTistes l'ayant emprunté, et les dégâts seraient aussi moins importants.

Bref rien n'est tout noir ou tout blanc...

Pour répondre à ta question sur les autres Parcs, voici ce que j'ai trouvé sur les Cévennes. Quand au Queyras, c'est un parc Régional, mais lors de mes 2 séjours que j'y ai fait, je n'ai rien vu de spécifique à la pratique du VTT. 😉

sanfroic
[2164 posts] - Le 05/08/2013 14:10

La DH de l'ancien téléphérique est dans quel état ?

Aller à la page : 1 2 3 4 Suivante

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir VTTour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER